Didier Kalionian Blog Imaginaire

29 novembre 2020

Pleshka - E.17/23

A défaut d’autre chose, j’avais passé une bonne nuit dans ce lit qui était presque aussi vieux que moi. En tout cas, le sommier datait de l’époque soviétique ! Vu comme il était raide, il avait dû être forgé sous Brejnev… Je ne rouspétais pas, je m’habituais tout doucement au mobilier de ma chambre et aux mœurs de ce pays. Comme Lisa et Yuri, je commençais à vivre une relation amour/haine intense avec ce pays. D’ailleurs, c’était la même chose pour la France, on l’aime et on la déteste cordialement. Ce matin :... [Lire la suite]
Posté par didier kalionian à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 novembre 2020

Pleshka - E.16/23

Varoujean m’avait envoyé les coordonnées de son contact avec une photo pour que je puisse le reconnaitre facilement, j’avais également son numéro de téléphone. Hratch habitait à Erevan, mais je n’avais pas son adresse, et puisqu’il n’était pas très tard, je me décidai à l’appeler. -          Allo, Hratch, je suis Daniel, un ami de Varoujean, je suis en vacances à Erevan, il t’a sûrement parlé de moi ? -          Ah ! oui. Bonjour. ... [Lire la suite]
Posté par didier kalionian à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 novembre 2020

Pleshka - E.15/23

Samvel, qui était d’ordinaire très bavard, ne lâcha pas un mot durant le trajet. Pour casser l’ambiance tendue et la monotonie de la route, il mit la radio. Il était encore stressé du contrôle : ça se voyait. Je crois aussi, qu’il était gêné par le fait qu’il y avait un témoin : c’est-à-dire moi ! Je l’avais vu quémander, presque implorer, parce qu’il n’avait pas le choix. S’il avait dû ramper, il l’aurait fait, je crois. Sa stature athlétique et son machisme ridicule ne lui avaient servi à rien, il était vouté, il... [Lire la suite]
Posté par didier kalionian à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 novembre 2020

Pleshka - E.14/23

Margaret frappa à ma porte pour me réveiller, il devait être environ 9h du matin. Elle s’étonnait que je ne sois pas déjà venu prendre mon petit-déjeuner. Impossible de faire la grasse matinée dans cette caserne, pensai-je. -          Daniel djan ! Le café est prêt. Samvel ne va pas tarder à arriver. -          Oui, oui ! J’arrive. Un instant, je me réveille seulement. J’avais l’impression que ma tête pesait une tonne, que mon... [Lire la suite]
Posté par didier kalionian à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 novembre 2020

Pleshka - E.13/23

Lisa m’avait fait un récit détaillé de sa rencontre avec Joshua Haglund, quelques mois plutôt, et contre toute attente, j’étais séduit par cette histoire. Mon empathie pour ces garçons commençait à grandir, j’avais hâte de rencontrer Sasha, alors que je ne savais même pas à quoi il ressemblait. En revanche, je m’imaginais aisément le visage de Joshua d’après les descriptions que m’en avait fait Lisa, je le trouvais beau, il était mort jeune, il avait une trentaine d’années. Je réalisai que je n’avais pu m’empêcher de me mettre à sa... [Lire la suite]
Posté par didier kalionian à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 novembre 2020

Pleshka - E.12/23

La nuit était vite tombée, seule la terrasse du restaurant était éclairée suffisamment pour que les invités puissent continuer de s’égayer. Lisa était venue seule sans Yuri ni Haïk. Je me doutais bien qu’il y avait une raison, je ne me pressais pas de la lui demander : ça viendrait en temps et en heure. En revanche, j’avais hâte de lui donner les derniers développements de ce que faisait Varoujean à Paris. Je n’avais pas encore lu l’article, mais je pouvais déjà lui annoncer que le magazine était d’accord pour publier quelque... [Lire la suite]
Posté par didier kalionian à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 novembre 2020

Pleshka - E.11/23

Samvel m’avait laissé à quelques mètres du bureau de change. Il fallut attendre un petit moment avant que mon ordinateur préféré soit libre. J’avais un e-mail de Varoujean : « Barev, Daniel, J’ai une bonne nouvelle : les Nouvelles d’Arménie Magazine ont accepté de publier un article sur Joshua Haglund. Je vais l’écrire aujourd’hui et je te l’enverrai pour approbation. Si tu as des choses à dire dessus, on ne sait jamais, n’hésite pas. Tu pourras dire à nos amis qu’un article va sortir sur cette affaire de meurtre... [Lire la suite]
Posté par didier kalionian à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 novembre 2020

Pleshka - E.10/23

Je remontai l’avenue Mashtots jusqu’à l’opéra dans le noir quasi complet. Heureusement que c’était tout droit. Pendant que je marchais, je repensais à ce que je venais de vivre avec Lisa, Yuri et Haïk : ces gens m’impressionnaient mais ils me faisaient peur. Ils m’impressionnaient parce qu’ils vivaient une vie d’aventures, une vie vraiment pas banale, différente, dans un pays pas facile : je les enviais. Ils me faisaient peur parce qu’il y avait cette histoire de meurtre, qu’il y avait la police au milieu, et que c’était... [Lire la suite]
Posté par didier kalionian à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 novembre 2020

Pleshka - E.9/23

18h30. J’avais une faim de loup et je n’avais toujours pas reçu de coup de fil de Lisa. J’étais prêt depuis un bon bout de temps, je discutais avec Margaret en sirotant des cafés arméniens. Sa grande fille Mélina me collait un peu, elle parlait un très mauvais anglais. Quand elle avait tenté quelques mots en français, sa mâchoire avait refusé de former correctement les mots : ce qui me faisait rire, un peu à ses dépens, je dois dire. Enfin, Lisa appela chez Margaret pour me fixer rendez-vous à l’angle de la rue Amirian,... [Lire la suite]
Posté par didier kalionian à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 novembre 2020

Pleshka - E.8/23

Je n’étais pas sûr que nos discussions soient réellement amicales. J’avais la nette impression qu’ils voulaient se servir de moi, mais pour un autre but que celui de faire sortir Sasha de sa garde-à-vue, pour laquelle je ne pourrais vraiment rien faire, mais pour le moment, j’étais trop fatigué pour réfléchir correctement. Fort heureusement, ils ne se rappelaient plus que j’habitais dans le même quartier qu’eux, en face de ce mystérieux appartement. Un autre souci vint remplacer celui de la soirée : je n’avais pas prévenu... [Lire la suite]
Posté par didier kalionian à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,